ob_dc3026161bb456e85d7cd1b171dc08de_icare

 

Yo

 

Toujours a la recherche du leurre ultime, et qui plus est, juste avant la saison du pike hunting, il me fallait du nouveau dans ma boite.

Le cahier des charges était simple: Il me fallait quelque chose qui se démarque un peu du traditionnel jerk, spinner et autre shad, quelque chose qui ne coule pas comme une enclume, qui ne pèse pas un âne mort. Quelques chose d'assez volumineux pour passer, un minimum, au travers des saucisses de 50, quelque chose que je puisse envoyer avec mon matos. Quelque chose qui ne te coûte pas un bras si tu le tank.

 

J'avais dit simple...

Bon de tout façon j'ai trouver, enfin c'est plutôt ce quelque chose qui m'a trouvé, puisqu'il était dans la dotation du street de Genève. Je parle du monster fly ou encore appeler monster tails, monster pike tubefly ou hairy killer, suivant les marques.

DSC00004

En gros c'est une mouche, un streamer à brochet que tu peux balancer avec une rod casting ou spinning. Ken, je te rassure, je n'ai pas viré du côté obscure de la force.

Ça se compose d'une tête en époxy, suivi d'un corps généralement en peau de lapin, d'un triple 2/0 le tout monté sur une "corde à piano" (si on peu encore appeler ça comme ça, vu le diamètre!) torsadée. Au premier abord, c'est du costaud, et un vrai gros ne devrait pas en venir à bout. Reste à voir si les dents ne vont pas lui faire le maillot au premier poisson.

Pour les adeptes du single hook ou du jungle fishing, il doit être possible de changer le triple contre un gros simple. L'armement façon assit hook peut aussi être une solution a envisager.

Suivant les marques, ça pèse en gros 20/25 gr à sec, et 40/50 gr mouillé. Attention tout de même aux données annoncées, sur le Hairy Killer on est loin des 21gr à sec, très loin même avec seulement 8gr. Du coup ce modèle reste impassiblement en surface. Valable au 15 Août, mais au 15 Décembre c'est moyen!

Pour la taille, toujours suivant le fabriquant ça mesure entre 20 et 30cm, là on est dans le vrai.

Question couleurs, ça reste assez basique, c'est suivant la teinte de la peau de lapin, jusqu'a ce qu'un génial craffteur nous en teinte en coloris pike. je vous rassure tout de suite, il y a largement de quoi faire avec ce qui est dispo sur le marché.

 

004

 

 

A sec , c'est assez sympa comme aspect. Dans l'eau, pas de problème, ça nage, ça plane même. Le matériaux est bien vivant, c'est volumineux, la vitesse d'immersion, elle, est équivalente à un Buster Jerk. Vous pouvez pêcher sans problème au dessus des herbiers sans risque de vous plantez dedans à tous les tours, du fait de l'armement a un seul triple et du "faible" poids de l'ensemble une fois immergé.

Par contre une fois sorti de l'eau, ça ne ressemble plus a grand chose, si ce n'est un chat ébouillanté.

 

DSC00006

 

 

 

 

Au lancer, pas de problème, avec ses 45gr, ça part au large. Il faut juste que votre équipier mette un ciré pour éviter la douche à chaque cast.

 

Perso, j'ai pêché  en essayant pas mal d'animations différentes , et j'ai eu un max de résultat en pêchant avec, comme si je pêchais au jig. Je trouve que c'est dans ce cas de figure là que le leurre s'exprime le mieux. I'efffet planant sur les phases de descente est remarquable.

Le shacking sur le fond est aussi une bonne alternative, surtout sur un poisson suiveur ramener jusqu'a vos pieds.

La pêche en linéaire est aussi une option gagnante, le leurre ondule au gré du courant même minime, et cela semble assez prenant.

Puis si vraiment l'envie de vous prendre pour Ken Dreamfish vous prends, de petites tractions au moulinet ou avec la canne le feront évoluer comme un streamer digne de ce nom.

Cependant il faudra pêcher lentement avec. Si vous pêchez trop rapidement , soit le poisson suit et ne prend pas, soit il mord les lanières arrière du leurre, et ne se prend pas sur le triple.

 

DSC00008

Futzeschlèger...

 

Pour vous le procurer, la toile en regorge, à des prix "raisonnables". En fouinant sur les sites fly US, il y a moyen de trouver votre bonheur pour quelques roupies, dans le rayon musky.

 

Deux petites choses avant de terminer, il est impératif de bien imbibé le leurre avant le premier shoot sous peine de le voir flotter et d'être inopérant, quoi que...

Deuxième impératif, et pas des moindre, le faire sécher dès votre retour. Les triples ne sont pas inoxydable et vu la quantité de flotte emmagasinée, ils ont vite fait de rouillés et de tâchés le leurre. Dans le même ordre d'idée, chez moi, ils ont leur boite attitré, les hameçons des autres leurres ont un peu tendance a s'emmêler dans la moumoute.

 

Ce n'est pas forcément un leurre qui va sélectionner les gros pikes, d'ailleurs ce leurre existe-il, mais son effet planant et sa lenteur d'exécution reste un atou.

J'ai principalement touché des fishs entre 60 et 70 avec, mais il est capable de bien mieux et surtout il est taillé pour.

Si comme moi, vous aimez essayer autre chose, sans vous prendre la tête alors il est fait pour vous. Puis qui sais il vous donnera peut être l'envie de troquer votre tresse contre une soie.

 

A+++++ Ludo.

 

75 à perch'land