pas de sentiments, des centimètres

Salut à tous

Comme bien souvent en hiver, la réussite d'une session de pêche tient a peu de chose. Le choix du poste en est généralement une des principale car si le poisson n'est pas là, ben, vous pouvez mettre le patern en oeuvre que vous voulez, vous ne prendrez rien.

Un autre point noir a ne pas négliger est le fait de pêcher le même spot avec la même technique sans se remettre en question.

Pour savoir si vous êtes sur le bon spot, ou potentiellement le bon spot, la présence de poisson fourrage est une excellente indication. Que ce soit des moucheronnage, des sauts, de poissons plus ou moins gros, voir le top des chasses, il sera toujours bon d'insiter en attendant le pic d'activité.

Mais ça, c'est dans les films de pêche, et bien souvent c'est à vous de trouver le poisson, tout seul comme un grand.

Pour le deuxième point, c'est "plus simple", suffit juste de sortir de son carcan technique.

Pour résoudre les deux équations j'ai une petite combine que je vais vous livrer ici, même si je suis bien conscient que ce sera peut être ma fin et desservir la cause des mal intentionnés.

Prenez un copain, un bon, qui est à moitié gitan, à moitié braco ( je sais, c'est pareil) et laissez le gratter la zone tranquille avec sa technique de prédilection: tête plombée de 7gr et one'up 4" blanc. Technique totalement différente de ce que vous pratiquez habituellement. Attention n'en prenez pas un trop balaise non plus, vous n'êtes pas là pour vous faire ridiculiser.

Généralement avec son flair d'épagneul Vosgien il ne mettra pas longtemps a loger le fourrage et a rentrer un poisson par les bretelles.

20161127_112509

Qu'est ce que je disais!

 

La zone étant définie, au sens large, il sera de bon ton de ne pas s'acharner à pêcher de la même façon que le cormoran notoire.

D'une, si contrôle inopiné il y a, vous pourrez toujours justifier que vous ne connaissez pas le mec qui pêche à votre gauche et ainsi échapper à l'accusation de complicité de braconnage, et ainsi ne pas salir votre réputation.

De deux, en mettant des stratégies différentes en place, vous gagnez du temps pour trouver ce qui marche. Et en hiver le temps de pêche est compté, il vaut mieux ne pas le gaspiller.

Ainsi, alors que le Raboliot pêche avec des leurres de petite taille, ça faim de touche et de mucus n'étant pas encore assouvie, vous, vous jugerez plus utile de monter quelque chose de plus conséquent afin de ne pas vous emmerdez avec les ragnolles de service, qui peuple en nombre les eaux Française.

unnamed

On approche de la vérité.

Une fois la première salve de touches passée le calme, bien souvent, s'installe sur la zone. Ben oui l'euphorie des captures multiples, le bruit sur la berge et le déboîtage systématique des poissons ont un peu tendance à jeter une certaine méfiance au fond de l'eau.

Ce n'est pas pour autant qu'il faut quitter le spot, la curée n'est pas fini. Le remue ménage de tout ce petit monde n'est pas passé inaperçu et il est grand temps de passer avec des leurres un peu plus couillus, sans tomber dans l'excès.

Un 4" sera habilement remplacé par un 5" histoire de vérifier que le sommet de la chaîne alimentaire ne se soit pas mis en route.

copie2

 

Donc maintenant, on a vraiment moins de touche, mais les poissons sont aussi d'un autre calibre, c'est bon le dénouement final est proche, les bonnes choses sont rarement éternelles.

Et notre braco dans tout ça, il en est où?

Je ne vous cache pas que sous la pression il aura toujours tendance à partir un peu en live. Recherche de patern improbable, déductions affabulatoires à base d'expériences vécues ou pas. Mais il est bon aloi de garder un oeil sur lui, un coup de Trafalgar est toujours possible de sa part. On est braco de métier ou on ne l'est pas!

20161127_131145

Pan, dans le mille!

Pour le coup, ce poisson aura le mérite de le faire tomber dans l'ammnésie partielle. Hé oui le manque de notoriété virtuelle nous faire parfois faire de drôle de chose...

Ce dernier poisson marque, bien souvent, la fin des hostilités, un combat qui s'éternise n'est jamais bon, même si Raboliot ne l'entend pas de cette oreille.

Du coup pour être sûr de remettre tout le monde dans les clous, assurez vous d'avoir le dernier mot. Cela évitera les railleries d'usage à votre égare et vous aurez l'assurance de garder la hiérarchie établie en place.

Copie 3

Voilà, je sais que l'entreprise peu paraître laborieuse, et elle l'est, mais si vous vous y prenez avec méthode vous pourrez, à coup sûr, vous aussi, réussir ou au minimum être le Raboliot d'un autre.

Merci à Yohann d'être venu me voir et de m'avoir permis de retrouver un peu de superbe sur le spot.

 

A++++ Ludo.

No kill