L'âge de glace

Salut à tous.

Bon pour le coup le froid est bien là et avec une rivière qui charrie de la glace difficile de trouver quelque chose a se mettre au coup de la canne. On va quand même essayer de vous donner quelques tuyaux pour réussir.

20170107_103937

Pfffff, la loose!

 

Qu'a cela ne tienne, quand on est chaud, on y va quand même, puis les pêches d'hivers c'est quand même le top.

Faut pas non plus se faire trop d'illusion, ça va être bien compliqué, d'une pour trouver un spot sans glace et de deux pour faire bouger un fish. A force de chercher, on fini quand même par trouver.

20170107_111028

Fidèle au poste.

 

Au risque de me répéter sur ce genre de cas de figure, je pêche très, très lentement avec de petit leurre. Non pas que ce soit la solution ultime, mais cela me permet de décider vraiment n'importe quelle espèce de poisson, sans distinction de taille. Je peux vous garantir que bien souvent ce n'est jamais "petit".

Si vous êtes plutôt adepte de pêches plus couillus, pas de soucis il faudra , peut être, juste changer de configuartion de poste.

20170109_113241

Invité surprise.

Fidèle à mon lourd passé de streetfisher c'est avec un micor jig  que je vais peigner le spot. Toujours lentement avec de longues pauses. Bien souvent le poisson ramasse le jig au fond, sans que je ne ressente rien, et c'est à la reprise de contact que bien souvent je me rend compte que le fish est au bout.

Sur ce cas de  figure c'est quitte ou double, soit c'est ferré trop tard, soit c'est piqué juste au bord de la gueule.

Mais ça coffre aussi proprement, sans laisser de chance au leurre et là c'est toujours une touche bien franche.

20170106_122226

Dans le four!

Le spot a aussi toute son importance.

Les bordures de courant, pas ceux speed, sont de très bonnes zones. Je les peigne généralement en parallèle du courant, avec juste de petit bond sur le fond, le courant se charge de faire descendre le leurre.

Si les bordures de courant ne donne rien, je prospecte les zones calme, sans courant, là où la crue laisse de gros bancs de sable ou de feuilles morte. Sur ce genre de zone c'est une pêche à deux à l'heure, avec des pauses assez longues.

Si le soleil donne, les shallows vont voir arriver les rôdeurs de service comme l'aspe et le chevesne, toujours en quête d'un mauvais coup. La discrétion sera de mise sur ces postes, histoire de ne pas vous faire griller lamentablement.

En mode street fishing, les endroits où l'on jette du pain aux canards sont aussi à exploiter avec un leurre couleur mie de pain. Les bouches d'égouts, les dessous de péniche habités restent aussi de grosses valeurs sûre.

Dans tous les cas, si en une dizaines de lancés vous n'avez pas eu de touches ou si vous n'avez pas fais suivre un poisson, vous pouvez changer de spot. Par contre si vous prenez un poisson, un autre spot similaire va bien souvent vous rapporter du fish.

20170111_110527

 

Pour finir je ne peux que vous inciter à la prudence, une chute dans la flotte en plein hiver ça craind à max, et même si on est pas en Alaska aucun poisson ne vaut votre vie.

Dans tous les cas, dite vous bien que ce ne sera pas simple et que chaque poisson sera un résultat amplement mérité.

A++++ Ludo.

No kill